20 mars 2009

17 lunes pour s'entendre.

C'est comme si j'était une autre personne. Peut etre que ma conscience n'est pas en marche à chaque instant. Je ne suis pas logique, ou alors, pas réelle. J'aurais voulu controler ma vie, mes pensées, mais je suis toujours en mal. Es ce qu'il y a quelque chose que je n'ai pas compris, ou suis je simplement en retard par rapport aux jeunes actifs? Ce que je cherche? La paix interieure. Exprimer mes idées sans en savoir plus sur la question me detend. Si je reste la, je ne trouverai jamais rien.
Posté par ahpuck à 09:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mars 2009

J'aurais du y penser avant.

Comme toujours, il part tot. Es ce que j'ai vraiment besoin d'exprimer etrangement ce sentiment de peur, de haine, de jalousie? Pourquoi crier quelque chose d'evident? Pourquoi chercher a pousser le vice au bout? J'aurais voulu être honnête, mais à quoi bon? J'aurais voulu avoir le courage d'affirmer mes envies, mais la facilité à un gout de routine. Routine, routinier, routiniere, Il faut faire quelque chose?
Posté par ahpuck à 06:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mars 2009

J'aime les histoires courtes.

Fevrier. Je pensais qu'il avait trouvé quelqu'un. Je pensais qu'il n'était pas seul, devant son ecran d'ordinateur. Derrière, forcement, des centaines de contacts féminins agissant sous son propre désir. Internet est incroyable. Tromper n'est plus une pensée physique. Fevrier, je trouvais le temps long, les avances mesurées d'un autre me font fondre, et je craque tellement vite. Je crois que ces discours sur l'honneteté, la vérité, ont été plus poignant pour moi, que ma tête a bien voulu m'accorder. Je ne suis pas quelqu'un de... [Lire la suite]
Posté par ahpuck à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2009

Kong kong.

J'aime le bruits des tapes furtives sur un clavier. Je suis rentrée, lundi. Cet endroit est impressionant. J'ai encore aimé. Je crois réellement avoir un problème. C'est futile inutile, mais étant donné mon envie d'être en paix avec moi, c'est un obstacle à la solitude. J'ai encore aimé, la distance est toujours une épreuve à laquelle j'echoue continuellement. Je perd, je perd toute crédibilité envers ma conscience. Les hommes m'attirent, c'est un besoin ireel d'aquerir de l'affection. Mon corps réagit, et mes pensées sont confuses?... [Lire la suite]
Posté par ahpuck à 11:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 janvier 2009

Le soleil n'est même pas levé.

L'ennui, est toujours le moteur dans ces putains d'effusions. Penser, reflechir, croire que, et puis tout oublier. Pour recommencer, ca n'était pas assez bien. L'ennui est primordial dans ma vie. C'est peut etre la seule chose pour quoi/qui je fais des erreurs, et j'y reflechit mais ça n'est jamais la bonne solution. Bien sur, sans influence exterieur. Mais tant pis, il vaut mieux continuer jusqu'au bout? Il vaut mieux se perdre dans cet ocean de bave, pour quoi es ce que tu te prend, tu n'es personne. Il vaut mieux fuir? Fuir jusqu'a... [Lire la suite]
Posté par ahpuck à 05:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2008

Mouchoirs rouges.

Une semaine passée à faire semblant. Bonjour, jespere que vous passez un bon noel, j'espere que vous passez de bonnes fetes. J'espere que vous mangez bien. J'espere que ces presents vont vous plaire. Blabla.Ca n'est pas que je renie Noël, le petit Jesus, tout ça. C'est plus une interrogation, pourquoi? Pourquoi, finallement personne ne prend reelement du plaisir a feter noël? Pourquoi même en faisant semblant, on arrive a discerner cette joie faussement contenue d'un soulagement. Pour les enfants? Qui a l'age de 4 ans n'y croit plus?... [Lire la suite]
Posté par ahpuck à 10:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 décembre 2008

Boucles bouclées.

Tu commencais a me rendre folle. Je crois que je t'aime encore. Mais a quoi bon, a quoi bon s'accrocher à une seconde chance? Vous entrez en cabine et puis vous tombez. La vérité aurait du avoir raison de moi. Quitte à faire du mal. Quitte à faire du mal.
Posté par ahpuck à 17:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2008

Brulantes émotions.

La reaction revée aurait été un signe d'affection, une exclamation, et pourquoi pas, un sourire. Mais tout ca n'est qu'ombre au milieu de la lumiere. J'ai l'impression d'etre vide. J'ai l'impression d'avoir un probleme comportemental. Je m'en sortait plutot bien, jusqu'ici, il me semble. Mais tout degringole. il est temps que je parte, loin.
Posté par ahpuck à 08:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 décembre 2008

Petit singe qui sort de la tête.

Le ventilateur souffle encore. La drogue ne m'empeche pas de reflechir, de penser. Et l'angoisse revient, mais differement.
Posté par ahpuck à 09:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2008

Je ne suis pas déprimée! je pleure pour rien, c'est tout.

C'est comme si demain était une boule au ventre qui s'agrandissait au fur et a mesure du temps. L'espace n'est considerablement pas conscient dans ma tête. Il faut se poser quelques secondes. Mais tout cela est futile! Pourquoi se prendre la tete sur des choses que j'aurais oublié demain. Certes, j'oublie vite, je pardonne vite. Mefiance.Pourquoi donner le minimum pour ne pas etre sur du retour. Pourquoi ne rien prendre, pourquoi esperer plus. Et esperer, ne rien dire. Rester la à attendre, de voir, si, et puis, finalement, plus rien.... [Lire la suite]
Posté par ahpuck à 09:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]